Une fois n'est pas coutume, je vais abandonner l'actualité l'espace d'un article, pour vous parler d'une initiative qui me tient à coeur: les Jeux de la Francophonie. Créés en 1987, leur objectif premier est de mélanger sport et culture, et le tout en langue française, bien sûr. L'idée est de réunir des milliers d'athlètes et d'artistes, pour un échange culturel. Organisé tous les quatre ans, un an après les Jeux Olympiques d'été, ils ont réuni plus de 3000 participants l'an dernier, à Nice.

La première édition eut lieu en 1989, à Casablanca, au Maroc. Environ 900 athlètes et 600 artistes de 39 délégations y participaient alors. L'an dernier, ils étaient 57 pays à y participer et sont l'occasion de créer une solidarité entre pays développés et pays non développés, comme le prouve l'exemple du Niger. Ce pays est frappé par la famine, lorsqu'il doit accueillir les Jeux de la Francophonie. L'OIF, en plus de financer en grande partie les Jeux, a contribué à remettre financièrement le pays sur le droit chemin.