Sources: http://www.corriere.it/politica/14_febbraio_21/nuovo-governo-renzi-ad-alfano-o-vicepremier-o-ministro-dell-interno-abc4181c-9ad6-11e3-8ea8-da6384aa5c66.shtml et http://www.corriere.it/editoriali/14_febbraio_21/purche-si-dica-tutta-verita-2fdac98a-9ac2-11e3-8ea8-da6384aa5c66.shtml

L'actualité italienne est dominée par la reformation du gouvernement, avec à sa tête le tout nouveau Président du Conseil, Matteo Renzi. Il est composé de 16 minsitres, dont l'économiste Pier Carlo Padoan, sous le portefeuille de Ministre de l'Economie. Renzi travaille aux dernières retouches de son équipe, qui devra affronter des problèmes importants, tels que le chômage grandissant ou la refonte du système judicaire.

Un des enjeux les plus importants qui attend ce gouvernement est la remise en marche financière de l'Italie. S'il veut rassurer à la fois les marchés financiers et la poluation, il devra s'ya tteler extrêmement rapidement.Le gouvernement doit notamment faire face à l'augmentation incessante du chômage des jeunes, à l'accroissement non moins impressionnant de la récession et aux prêts exorbitants accordés aux entreprises. Selon celui-ci, le PIB ( ouprodotto interno lordo (Pil), en italien) sera de l'ordre de 1% en 2014 et 1,7% en 2015. Les prévisions restent donc optimistes, au regard de la situation financière réelle du pays. Pour y arriver, il devra notamment réduire les dépenses publiques et les impôts.