Source pour la photo: http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.filmsdefemmes.com/clients/festival_film_de_femmes_spip/www/medias/image/photos%2520web/Autoportraits/un%2520griot%2520moderne.jpg&imgrefurl=http://www.filmsdefemmes.com/Sotigui-Kouyate.html&h=400&w=600&sz=62&tbnid=PXveJi8gYQCsfM:&tbnh=124&tbnw=186&zoom=1&usg=__1QnCft1vXa-ixRYO3BmQFHgTjh4=&docid=msjooWcYGNAMoM&sa=X&ei=u0T7Uo-1IOeQ0AXEzIGoDw&ved=0CFYQ9QEwDQ&dur=1191

un griot moderne

Bien que je parle beaucoup de la francophonie, je n’oublie pas que beaucoup de pays francophones ont heureusement aussi une culture locale. C’est pour cela que j’ai décidé de vous parler d’une figure importante de la société africaine : le griot.

Véritable mémoire vivante d’un village, il est à la fois conteur, historien et scientifique et détient tous les savoirs. Ainsi, l’écrivain Amadou Hampaté Bâ dit : « En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle ». Par le mot « vieillard », on peut comprendre « griot », car il a bien le rôle de « bibliothèque » de sa tribu.

Il appartient à une classe sociale particulière, et transmet lui-même son savoir à sa descendance. Aux Antilles, il est associé à la fonction du conteur, même si celle-ci est réductrice. Tous deux dirigent les cérémonies religieuses du village, remplit la fonction de médecin, entre autres. Aussi, ils transmettent la tradition orale. Pour toutes ces raisons, et bien plus encore, ils ont un rôle fondamental dans la société africaine actuelle.